Retour à l'accueil ...

Hommage aux avocats romanciers

Nos confrères ont du talent !


Profitons de cette saison de remise des prix littéraires pour inviter les avocats à lire leurs confrères auteurs d'oeuvres romanesques. Nous avons donc recencé les principaux romans d'avocats publiés depuis le début de l'année 2006: les styles et les thèmes sont différents, aucun ne se ressemble, mais leurs auteurs ont eu le mérite de prendre le temps de les écrire entre deux plaidoiries, deux rendez-vous, deux consultations, parfois pour le plus grand plaisir de leurs lecteurs. Un hommage particulier méritait donc de leur être rendu. A vous de les lire et de juger !


Jean-Paul CARMINATI: Descendance (JC Lattès)

Ils avaient décidé de se marié et de faire des enfants. Trois si possible, tranquillement, à leur rythme. Ils se connaissaient depuis cinq ans lorsqu'il la demanda en mariage sous la couette. La couette était de couleur orange, il s'en souvient. Faire des enfants, pour un couple qui en veut, quoi de plus normal ? Si possible... Y repensant aujourd'hui, ils n'auraient pas pu imaginer qu'autant de médecins dévoués et de fonctionnaires scrupuleux se mêleraient de leur projet.

A travers les épreuves tragi-comiques du couple Bergamo qui découvre son impossibilité d'enfanter, Descendance invite sur le mode romanesque à un voyage initiatique: Qu'est-ce qu'une mère ? Celle qui est enceinte, accouche ou déire l'être ? Qu'est-ce qu'un père ? Un simple spermatozoïde ? Un texte de loi ou une analyse génétique ? Autant de question que notre héros Jean-Paul Bergamo et sa femme l'exquise Maggy vont devoir envisager et qui jalonnent l'épopée juste et cinglante d'un couple que l'attente rend fou.

Jean-Paul CARMINATI a trente-neuf ans. Il a exercé divers métier avant de devenir avocat au Barreau de Paris en 1995. Il a fondé avec deux amis Les Livreurs, association de lecteurs publics qui se produit partout en France. Celui qui était venu dédicacer un de ses ouvrages lors du 60ème Congrès de la FNUJA à Paris en 2004, signe ici son troisième roman, parmi d'autres nouvelles ou essais. www.editions-jclattes.fr


Caroline et Didier CAYOL: Les lupins de Vincent (Editions Bénévent)

Alexandre Perenna de Lignères, personnage charismatique, légèrement dandy, tente de s'approprier, par des moyens illégaux, trois tableaux estimables.

Il s'agit de trois Van Gogh représentant le même paysage: des geules-de-loup ou lupins.

On apprendra qu'il exécute ainsi le testament de son mystérieux grand-père, sans avoir où cela va le mener.

Alors qu'il est surveillé de près par le commissaire Baroux de la rue du Château des Rentiers qui enquête sur une escroquerie boursière, ses aventures vont le conduire du plateau de 20 heures à Paris à l'exposition universelle de Séville, du musée d'Amsterdam à la Feria de Nîmes et du festival de Cannes à un étrange mausolée proche des Baux de Provence.

Il réalisera qu'il s'agit en fait d'une quête initiatique qui lui révèlera ses origines et son destin.

Avec son héros aux mêmes initiales qu'Arsène Lupin, on retrouve bien l'humour gourmand de notre ami Didier CAYOL, avocat honoraire, président d'honneur de l'UJA de Paris (1969-1970) et de la FNUJA (1974-1975), dans ce roman policier qu'il signe avec sa fille Caroline. www.editions-benevent.com


François GIBAULT: Cave canen (Editions Léo Scheer)

A tout instant et en tous lieux, les plus aimables farces peuvent tourner à la tragédie. Un petit nuage au loin, trois gouttes attendues, et puis d'un coup le ciel se couvre et c'est l'inondation meurtrière. Il suffit de quelques secondes pour passer du rire aux pleurs et encore moins pour se faire vitrifier. A peine avez-vous pris le temps de naître que vous êtes en joue, dos au mur, sinon mort déjà. Aussi dites à vos fils de se hâter avant que le temps ne se gâte, avant que leurs meilleurs amis, enfant de choeur, louveteaux, boy-scouts, ne leur plantent leurs couteaux suisses dans le dos. Et vous, nourrisons, marmots, agneaux, poussins, têtards, avant de vous faire manger, filez par les hublots, par les toits, par les escaliers et les souterrains, fuyer vos couveuses, vos chambres d'enfants, vos parents, vos écoles et, sans vous retourner jamais, courez droit devant vous le plus longtemps que vous pourrez. Ne pensez qu'à sauver votre peau.

Avocat au Barreau de Paris depuis 1956, François GIBAULT est l'éditeur et le préfacier de Rigodon, roman post-mortem de Céline, à qui il a consacré une biographie en trois volumes. Cave canem ("attention au chien", inscription retrouvée à l'entrée de certaines villas de Pompéi) est son troisième roman.www.leoscheer.com


Dominique INCHAUSPE: Chaos kanak (Albin Michel)

Panique à Nouméa: un as du barreau parisien est appelé d'urgence par une jeune femme pour régler un contentieux avec son associé. Dès son arrivé, Maître Cherbacho se retrouve nez à nez avec celui-ci, ou plutôt son cadavre, maintenu au frais dans la glacière de sa cliente, une créature aussi charmante qu'experte en faux... Mais la situation se corse lorsque l'on apprend qu'elle est la maîtresse d'un leader indépendantiste kanak qui menace demettre Nouméa à feu et à sang.

Maître Cherbacho accepte alors de plaider une double cause: celle de la belle et celle des indépendantistes kanaks. Car, moyennant des honoraires juteux, cette ceinture noire de droit pénal parvient toujours à obtenir l'impunité des coupables...

Sur fond de politique-fiction, Dominique INCHAUSPE, avocat pénaliste au Barreau de Paris depuis 1983, nous entraine dans les rebondissements d'un thriller juridique riche en réflexions amères sur la vérité, les femmes et les incertitudes de la destinée. Il s'agit de son deuxième roman.www.albin-michel.fr


Francis SZPINER: Fantôme de papier (La Table Ronde)

Un homme se trouve séquestré. Pourquoi ? Par qui ? Par erreur, par vengeance ? Pour une affaire d'argent, de femme , Ou pour une raison plus grave, une question d'idées ? Qu'aurait cependant à se reprocher, au fond de son cachot de fortune, cet otage de son propre passé ? Sa jeunesse de militant soixante-huitard l'auraitelle rattrapé ? Mais n'y aurait-il pas injustice à devoir payer pour des mots et des formules ?

Un huit clos inexorable, haletant, tenu de bout en bout. Un récit camusien, qui interroge l'humanité de l'homme face à la littérature et la Terreur. Un vrai roman contemporain.

Avocat au Barreau de Paris depuis 1975 (et candidat au Dauphinat à l'occasion des élections des 28 et 29 novembre prochain), Francis SZPINER signe ici un premier roman très réussi.


Etienne TARRIDE: Les Vingcoeur - I. Paris Ouest (François-Xavier de Guibert)

Victor Vingcoeur est avocat. Il est encore tout jeune, dans les années soixante-dix quand il sauve, un peu par hasard, la tête d'un de ses clients devant la Cour d'assises de Paris.

Dans les jours qui suivent, il apprend, d'abord que sa mère vient de mourir, ensuite que Simon et Emma Vingtcoeur, qu'il a toujours cru être ses parents, l'ont trouvé, un jour sur leur paillasson, rue La Fontaine, sans la moindre indication leur permettant de l'identifier. Ils ont décidé qu'il serait leur fils.

Sans être exagérément troublé, Victor décide donc de rechercher comment cette situation a pu se produire, ce qui lui permet de rencontrer quelques personnages pittoresques, les acteurs ou les témoins des changements d'une époque qui n'a pas oublié l'occupation, la guerre d'Algérie, et Mai 1968, une époque sur laquelle l'ombre du général de Gaulle continue de planer.

Bien entendu, il pousuit sa carrière d'avocat, une passion bien plus qu'un métier, même s'il y rencontre des difficultés et des déceptions cruelles. Il se livre aussi à quelques activités politiques, et renoue avec une jeune femme dont il regrette e s'être, par vanité puérile, séparé naguère.

Etienne TARRIDE est avocat au Barreau de Paris depuis 1968, comme Victor Vingtcoeur qui a prêté serment à la même époque que lui. Il porte sur la profession un regard passionné et quelquefois féroce. La lecture de cette première partie de la saga des Vingtcoeur donne vraiment envie d'en connaître la suite.www.fxdeguibert.com

Accueil | Version imprimable | Agrandir le texte | Diminuer le texte

RECHERCHES

NEWSLETTER

VEILLE